Retour sur 2017

L’année 2017 fut une année névralgique pour le Fonds SEF. En effet, notre objectif annuel passait de 30,000$ à 40,000$. Pourquoi une telle hausse ? Parce que nous étions quatre ouvriers en processus de formation (Michel Vincent, Jonathan Labelle, Sergei Li et David Archambault). De plus, l’un des objectifs du Fonds SEF est non seulement la formation des ouvriers mais aussi pour préparer des projets d’implantation et formation des futurs « Serviteurs En Formation. » Ceci étant dit, afin d’essayer d’atteindre cet objectif ambitieux, nous avons décidé d’aller chercher du soutien financier à l’extérieur de la province. En tout, nous avons amassé un peu au-dessus de 27,000$ cette année. Nous rendons gloire à Dieu puisque c’est plus que tout ce que nous avons amassé depuis le début du Fonds SEF en 2014.

En effet, 2017 fut une année d’apprentissage à plusieurs niveaux pour l’équipe du Fonds SEF. Nous avons rencontré environ une 40e d’églises différentes en Alberta, au Nouveau-Brunswick, en Nouvelle-Écosse, en Ontario, à New York, et j’en passe. Pour la majorité d’entre elles, nous ne connaissions pas du tout les pasteurs de celles-ci. Nous avons donc développé plusieurs réseaux de contacts avec ceux-ci au cours de l’année. Nous avons fait la connaissance de plusieurs équipes pastorales de qualité avec lesquelles nous avons commencé à développer des liens très proches. Je pense notament à notre partenariat avec Bramalea Baptist Church, à Brampton en Ontario, que nous avons débuté il y a trois ans, mais aussi à de nouveaux partenariats comme avec l’équipe de StoneRidge Fellowship, à Lower Sackville, en Nouvelle-Écosse et l’équipe de Faith Baptist Church, à London en Ontario. Ces partenariats sont vraiment édifiants pour nous puisque ces équipes pastorales servent aussi dans des églises assez grandes. Donc, nous pouvons nous encourager mutuellement puisque nous vivons des défis similaires de grandes églises et de grandes équipes.

Un des défis que nous avons rencontré cette année en lien avec nos partenariats anglophones fut que nous devions traduire toutes nos communications pour le Fonds SEF. De même que nous avons dû adapter le nom du ministère pour « 3M Ministry » qui signifie « Multiply Movement Mascouche » donc, « Mouvement de Multiplication à Mascouche » en français. Nous voulions garder l’idée de multiplication de leaders ici à l’EBETM.

Nous avons réalisé cette année que de soulever des fonds ce n’est pas une tâche facile ! Mais nous sommes très reconnaissant que le Seigneur nous ait permis d’aller chercher 27,000$ cette année. C’est 13,000$ sous notre objectif, mais l’élément encourageant est que plusieurs églises nous ont dit qu’ils allaient nous soutenir financièrement dans notre formation d’ouvriers dès l’an prochain. Nous croyons donc que le montant reçu en 2017 n’est pas un reflet de tous les fruits des efforts déployés cette année puisque plusieurs églises vont débuter leur soutien l’année prochaine. Ceci étant dit, c’est très encourageant et nous vous demandons de prier pour que ces partenariats se concrétisent dès l’an prochain et que plusieurs nouveaux vont émerger.

Nous tenons à vous remercier du fond du cœur pour tout votre support depuis le tout début du Fonds SEF. Votre support dans la prière et financier nous a permis en 2017 de pouvoir aller rencontrer de nouveaux partenaires qui désirent nous supporter de façon significative. Nous vous demandons de continuer à prier pour la formation d’ouvriers au Québec. Concrètement, priez que nous puissions atteindre nos objectifs financiers à venir. Priez aussi parce que nous aimerions commencer à former un ou des nouveaux Serviteur En Formation dès cette année 2018. Les besoins sont grands mais le nombre d’ouvriers est encore très peu. Dernièrement, priez que le Fonds SEF puisse servir de base à l’implantation d’une nouvelle église aussi dans les années à venir.

Pour en savoir davantage sur notre année 2017, vous pouvez écouter la plus récente entrevue entre moi (David) et Sergei en cliquant ici.

Pour terminer, voici quelques faits saillants de notre année 2017!

This slideshow requires JavaScript.

Il leur dit : La moisson est grande, mais il y a peu d’ouvriers. Priez donc le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers dans sa moisson.” Luc 10.2

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s

%d bloggers like this: